black friday 2017 !

black friday 2017 !

Amazon prolonge de deux semaines le " black friday " de 2017 Le géant du commerce électronique lance la campagne de rabais d'avant Noël, qui durera jusqu'au lundi 27 novembre. Black Friday a commencé comme un jour de magasinage pour donner un coup de pouce aux ventes juste avant Noël, le week-end de Thanksgiving aux États-Unis. Depuis ce jour, qui il y a à peine 10 ans en Espagne n'était même pas connu, a été déplacé à une campagne de rabais dans chaque règle, au moins dans le cas de l'Amazonie. Le géant du commerce électronique, l'un des principaux exportateurs de vendredi noir, a commencé aujourd'hui en Espagne deux semaines de remises avec la marque Black Friday, qui culminent le 27 novembre. Elle proposera 15 000 produits avec des remises comprises entre 20 et 40 %. Amazon a donné ce lundi le coup d'envoi de la campagne, la cinquième depuis qu'elle est en Espagne, avec une cérémonie dans son grand centre logistique à San Fernando de Henares (Madrid). Le chef de la société américaine pour l'Espagne et l'Italie, François Nuyts, ainsi que des représentants d'entreprises espagnoles qui vendent leurs produits sur le Marché d'Amazon, tiré par des centaines d'employés de l'entrepôt géant (77.000 mètres carrés) armés de gonflables bruyants, a appuyé sur un bouton symbolique pour démarrer une campagne dans laquelle ils vont offrir 15.000 produits, 50% plus que l'an dernier, selon la société. 70% de ces produits proviendront de "tiers", petites et moyennes entreprises qui vendent par l'intermédiaire d'Amazon, et auxquelles la firme dirigée par Jeff Bezos a voulu donner de l'importance cette année en les invitant à participer à l'acte d'allumer les lumières de Noël qui marque le début de la campagne Black Friday. "L'Espagne est, avec l'Italie, l'un des pays européens où les ventes à des tiers ont le plus de poids ", explique Javier Alvira, responsable du Marché d'Amazon. En 2016, ces tiers - des milliers et des milliers ", selon Nuyts - ont exporté vers l'Europe pour une valeur de 200 millions, selon Nuyts, qui prévoit que ce chiffre va doubler cette année. "Avant, nous devions épeler Amazon ; maintenant, il y a beaucoup d'intérêt et beaucoup de désir de travailler avec nous," dit-il. Pour cette campagne de fin d'année, le grand dominateur du commerce électronique veut battre de nouveaux records. "Ça va être le plus grand vendredi noir", s'écria Alvira. Si, l'an dernier, elle s'enorgueillissait d'avoir passé plus de 940 000 commandes en 24 heures, cette année, elle compte bien laisser cette marque, comme elle l'a déjà fait avec le nombre d'offres. L'entreprise refuse de traduire ces chiffres en euros, mais a déjà annoncé qu'elle renforcerait les effectifs de ses centres logistiques de Madrid et Barcelone avec 2 700 nouveaux collaborateurs. Au cours de cette semaine, vous réchaufferez la date avec quelques promotions, pour les augmenter à partir du lundi 20 et à partir de ce jour, il y aura aussi des offres pour les clients de votre service de livraison rapide Prime. Bien que le fameux vendredi noir soit le lendemain 24, la campagne est prolongée jusqu'au lundi 27, le soi-disant Cyber lundi. "Nous voyons que les consommateurs aiment[les campagnes] et qu'avec les produits de tiers, nous pouvons avoir plus d'offres pendant plus de jours ", a expliqué M. Nuyts aux journalistes invités à l'événement. Rien de nouveau en Catalogne Amazon n'a pas enregistré de baisse des ventes en Catalogne et ses investissements dans cette communauté restent comme prévu. François Nuyts, responsable de l'entreprise en Espagne, l'a déclaré lors du lancement de la campagne du Vendredi noir. Interrogé par les journalistes, a rejeté que l'entreprise a constaté une baisse des ventes en Catalogne en raison de l'instabilité politique découlant de l'enjeu de l'indépendance, nous n'avons pas de dossier", a-t-il dit, ni que les produits catalans sont boycottés par les clients. D'autre part, il a déclaré que " les plans d'investissement sont maintenus. En fait, le nouveau centre logistique d'El Prat fonctionne déjà à pleine capacité. De même, a-t-il dit, le centre technologique de Barcelone connaît une évolution "phénoménale".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *